PRG. Mobilisés derrière Jean-Michel Baylet - La Dépêche

Publié le par Fédération PRG de Charente-Maritime

Le président du PRG candidat à la primaire citoyenne./ Photo Emmanuel Pain.
Le président du PRG candidat à la primaire citoyenne./ Photo Emmanuel Pain.

Ils sont venus nombreux les militants du Parti radical de gauche (PRG) à l'université d'été de leur parti à Seignosse : plus de 800. Le parfum de la présidentielle et, dans un premier temps, de la primaire, éveille leur mobilisation comme à chaque grande échéance électorale. Hier la journée était consacrée à la candidature de Jean-Michel Baylet à la primaire face aux cinq socialistes.

« Nous sommes la plus-value républicaine »

Le matin, le président du PRG a pu vérifier que son parti l'appuyait sans réserves. Tous les intervenants au débat de politique générale lui ont apporté leur soutien, à l'image du Tarnais Vincent Garel : « Dans la primaire, nous sommes la plus-value républicaine pour faire gagner la gauche. » Yvon Collin a assuré : « Nous sommes tous derrière notre candidat. »

Les radicaux de gauche se sont également interrogés sur « l'après-primaire ». Quel rôle joueront-ils alors dans la campagne présidentielle du candidat socialiste derrière lequel ils se rangeront ? Jean-Michel Baylet a tenu à les rassurer : « Dès que le candidat de gauche sera choisi, nous ouvrirons des négociations avec lui pour que soient prises en compte nos propositions et que soit définie la place du PRG dans la campagne. »

Une partie des débats a été consacrée également au programme que défendra Jean-Michel Baylet, qui se veut marqué du sceau de « l'audace », notamment par rapport aux socialistes, et se présente comme une « alternative à gauche » (lire ci-contre).

Ces propositions ont été élaborées en grande partie pour répondre à la crise. « La campagne est emportée par la crise qui s'impose tous les jours dans le débat politique », explique Jean-Michel Baylet qui ajoute tout de même que son combat de prédilection « c'est la laïcité et la République qui se déclinent autour de la jeunesse, l'école et l'emploi ».

Aujourd'hui, il clôturera cette université d'été par un discours de mobilisation des militants qui marquera le début de la deuxième phase de sa campagne.


Les 30 propositions du candidat du PRG

Dans un petit livre bouclé durant l'été « L'audace à gauche, 30 propositions pour la France » (Éditions Privat), Jean-Michel Baylet dévoile son programme pour les primaires. Face à la crise, il prône la construction d'une politique économique commune de la zone euro, d'une Europe fédérale « qui protège », une taxation de 1 % des transactions financières, l'encadrement de la spéculation. Il préconise la convocation d'une conférence nationale pour définir un plan de relance de la croissance et d'assainissement des finances publiques, la création d'un impôt personnel unique et progressif par la fusion de l'impôt sur le revenu, de la CSG et des cotisations sociales salariées, une refonte des niches fiscales et sociales. En matière d'égalité républicaine, figurent entre autres un plan de modernisation des services publics de proximité, l'extension du RSA à tous les moins de 25 ans qui poursuivent des études. De nouvelles libertés sont également proposées : instauration de la VIe République, une nouvelle étape de la décentralisation, le droit à mourir dans la dignité et l'égalité des droits pour les conjoints.

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article