Pour les Jeunes Radicaux de Gauche (JRG), la loi sur la réforme territoriale doit être abrogée !

Publié le par Fédération PRG de Charente-Maritime

logo jrg 2008moyen

Alors que le Président de la République vantait récemment les vertus de sa loi sur les collectivités au congrès des maires de France, les Jeunes Radicaux de Gauche (JRG) dénoncent l'adoption de ce texte. En effet, les JRG sont particulièrement déçus et inquiets des conséquences de cette loi. A la place d'un grand Acte III de la Décentralisation, on assiste au retour progressif d'une recentralisation de l'Etat éloignant ainsi les citoyens des instances de décisions locales.


Bien que les JRG se félicitent à minima de l'élection des conseillers communautaires par un système de fléchage aux élections municipales, ils considèrent que les autres propositions sont très rétrogrades.

Ainsi, la fin de la « clause générale de compétence » pour les départements et les régions et le non-cumul de leurs financements mettent en danger l'aide aux équipements des communes entre autres. De plus, le regroupement dans le conseiller territorial des mandats départementaux et régionaux aurait pour aboutissement la disparition à terme d'un échelon entier de notre organisation décentralisée, le département. Or, la coopération entre les différents niveaux de collectivités joue un rôle majeur dans la satisfaction des besoins des habitants.


Cette loi a pour seule finalité de réduire le nombre d'élus afin de les isoler de la population par le biais d'un scrutin uninominal réduisant la place des femmes au sein des instances locales et réduisant aussi les différentes sensibilités que seule une part de proportionnelle pouvait assurer.

Par conséquent, les Jeunes Radicaux de Gauche demandent au Président de la République et au Gouvernement d'abroger cette loi par un autre texte garantissant la proximité et la parité des élus par le biais d'un scrutin juste mais également la création d'un véritable statut de l'élu, et un engagement financier de l'Etat auprès des collectivités en difficultés. Les JRG continueront activement leur combat contre cette réforme notamment lors des élections cantonales de mars prochain.

Pour les JRG,
*Tristan Bathiard*
*Délégué national chargé des services publics et de la réforme des collectivités*
*Conseiller municipal de Saint-Vallier (71)*

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article