Les Radicaux de Gauche de Charente-Maritime en marche pour les régionales 2010 !

Publié le par Fédération PRG de Charente-Maritime

 logo PRG

Blog : http://www.prg17.org                         Contact : presenceprg17@free.fr

 

 

Communiqué de la Fédération du Parti Radical de Gauche de Charente-Maritime 6 janvier 2010

 

Engagées dans une démarche commune les 4 fédérations PRG de Poitou-Charentes ont acté la présence radicale de gauche dans la prochaine élection régionale. Les 4 fédérations ont décidé la désignation de leurs chefs de file ainsi que les grandes lignes de la contribution radicale de gauche pour l’élection régionale de mars prochain.

 

Les militants de la fédération du Parti Radical de Gauche de Charente-Maritime ont désigné :

 

1)      Benoît Biteau (chef de file régional): 42 ans. Agriculteur paysan, gérant fondateur de l’EARL Seudre Identi’Terre (ferme bio) - Lauréat 2009 du trophée national de l’agriculture durable.  Ingénieur des techniques agricoles, Benoît BITEAU a été en charge des sujets de développement au sein d’une coopérative agricole puis, conservateur du patrimoine dans la Fonction Publique Territoriale, il occupait le poste de directeur technique au Parc du Marais Poitevin sur les questions hydrauliques, agricoles, environnementales et de conservation des races locales. Il est investi dans la vie syndicale, associative tant au plan social, culturel que patrimonial.

Thèmes spécifiques : Eau, Agriculture, environnement – Conchyliculture et Pêche – Littoral – Développement Durable.

Territoires : Seudre, Pays Royannais, Estuaire – Marais Poitevin.

 

2)      Nathalie Garnier : 43 ans. Directrice des Services d’une commune, Nathalie Garnier a un solide parcours professionnel. Elle a été responsable de communication pour une Fondation, puis pour une Fédération Sportive nationale, ultérieurement pour un Syndicat Mixte Interdépartemental sur le littoral atlantique. Elle a également été collaboratrice des élus PRG du Conseil Général 17 et assistante parlementaire des Sénateurs Baylet (ancien ministre) et Collin (Président du groupe RDSE). Journaliste de formation, elle s’est intéressée aux relations entre les Sportifs de haut niveau et l’entreprise ainsi que les collectivités. Elle est Conseillère Municipale et Communautaire de La Rochelle, administratrice du CCAS depuis 2008.

Thèmes spécifiques : Economie Sociale et Solidaire – Vie sportive – Insertion et lien social.

Territoires : Pays Rochelais – Aunis – Vals de Saintonge.

 

3)      Philippe Callaud : 53 ans. Avocat à Saintes et Jonzac. Ancien Adjoint à la Culture au Maire de Saintes, candidat aux législatives en Haute Saintonge (1997 – 49% des voix – et 2002), il s’est investi dans le monde mutualiste et engagé dans les questions de défense des mineurs. Tête de liste Saintes Citoyenne en 2008, il fédère plus de 16% des voix au 1er Tour. Membre du Conseil de développement du Pays de Saintonge Romane.

Thèmes spécifiques : Culture – Finances – Droits de l’Homme – Mouvement mutualiste.

Territoires : Saintes – Haute Saintonge  – Saintonge Romane.

4)      Sabrina Laconi : 50 ans. Commerçante (restauratrice) à La Rochelle, Sabrina Laconi est également historienne (Master 2 et école doctorale de l’Université de La Rochelle), spécialiste de Michel Crépeau. Depuis 2008, elle est Adjointe au Maire de La Rochelle en charge du Tourisme, du Commerce, des Marchés ainsi que du Secteur Sauvegardé et de l’Urbanisme du centre  ville et conseillère communautaire.

Thèmes spécifiques : Formation des Jeunes (campus des métiers - lycées) – tourisme – patrimoine.

Territoires : Pays Rochelais – Pays Rochefortais

 

5)      Christian Guichet : 55 ans. Hydrographe. Adjoint au Maire de Puilboreau en charge depuis plusieurs années des sports, de l’animation, de la culture et plus récemment des bâtiments, il est également conseiller communautaire de l’agglomération de La Rochelle.

Thèmes spécifiques : Littoral et milieux maritimes – Grand Port – Energie, transports.

Territoires : Pays Rochelais – Pays d’Aunis – Iles

 

6)      Lolita Corroy-Urdiales : 53 ans, présidente de la fédération régionale PRG de Poitou-Charentes depuis 2008, est assistante sociale spécialisée RSA sur les Vals de Saintonge. Elle y a précédemment occupé les fonctions d’assistante sociale polyvalente, ainsi qu’en Haute Saintonge. Titulaire d’une maîtrise des organisations sanitaires et sociales, elle a exercé des responsabilités de chef de service sanitaire et social départemental dans l’aide à domicile et de cadre socio-éducatif en hôpital. Elle est investie dans la vie associative, le droit des femmes, le théâtre forum, les musiques actuelles et au plan syndical.

Thèmes spécifiques : Les Femmes, la Précarité, le RSA, le Pacte Territorial, la participation citoyenne, l’habitat durable, l’Europe.

Territoires : Saintes – Saintonge Romane – Vals de Saintonge – Haute Saintonge.

 

7)      Jean-Pierre Brecq : 64 ans, retraité d’un Ets bancaire, responsable du cercle des Radicaux de Saintonge, Administrateur national de l’URHAJ (union nationale de l’habitat jeunes ex FJT) 1° vice président de l’URHAJ Poitou-Charentes, Président du Logis à Saintes (réinsertion par le logement), administrateur à l’OPH de Saintes, candidat sur la liste Saintes Citoyenne en 2008, ancien administrateur national de la LDH, engagé dans plusieurs associations caritatives et culturelles de la ville.

Thèmes spécifiques : Laïcité, insertion et lien social.

Territoire : La Saintonge

 

8)      Sylvie-Olympe Moreau : 44 ans, chargée d’enseignements à l’université de La Rochelle, Sylvie-Olympe Moreau est depuis 2008 conseillère municipale déléguée de La Rochelle chargée des Relations Internationales, des Jumelages et du Tourisme et Conseillère communautaire.

Thèmes spécifiques : Relations internationales, coopération décentralisée – Enseignement supérieur.

Territoires : La Rochelle – Pays rochelais.

 

Les Radicaux ont donc privilégié une représentation et des compétences diversifiées dans cette première liste.

 

 Les thèmes portés particulièrement par les Radicaux de Gauche dans cette campagne seront :

-          les services publics de proximité,

-          les programmes de solidarité en faveur des personnes en difficulté,

-          la création culturelle et artistique régionale,

-          les aides publiques pour l’emploi des jeunes et la formation, le logement et les transports dans le cadre d’une politique globale d’aménagement du territoire et de développement durable,

-          la construction de logement d’urgence,

-          la protection de l’environnement et de la ressource en eau tant sur le plan quantitatif que qualitatif, ainsi que son partage équitable.

-          le soutien à l’agriculture périurbaine, la bio-restauration et les circuits courts,

-          l’équipement des particuliers et des collectivités en énergies renouvelables,

-          la création d’entreprise, l’innovation, l’économie sociale et l’artisanat.

 

Nos propositions :

-          un grand programme de soutien au PME type « Small Business Act régional »,

-          de nouveaux critères (ex : création de lien social, bien être des populations …) pour évaluer et financer les projets de territoire,

-          un soutien à l’entreprenariat collectif et l’aide à l’économie sociale et solidaire (ex. : fonds de solidarité SCoP, création de SCIC : Sociétés Coopératives d’Intérêt Collectif aide à la reprise d’entreprises…),

-          la création d’un fonds régional d’investissement public,

-          la promotion de l’achat éthique et solidaire dans les achats publics,

-          la poursuite de l’encouragement aux transports collectifs (ex : dispositions tarifaires pour l’utilisation en heures creuses à négocier avec syndicats et entreprises à travers des PDE, extension des « tram-trains » …),

-          la création d’un service public de l’action associative et bénévole,

-          l’aide au développement d’éco-quartiers et programmes d’accession à la propriété (ex : quotas …),

-          la mise en place d’un plan de formation professionnelle pour les technologies nouvelles,

-          favoriser la diversité et l’excellence dans tous les lycées et établissements de formation (ex : création d’internats de l’égalité des chances, expérimentation d’un cartable numérique …),

-          l’élaboration d’un service public régional de l’orientation et de l’accompagnement aux étudiants en échec,

-          la contribution à l’élaboration d’un parcours d’activité sécurisée pour les salariés, dans le cadre des politiques d’insertion et des aides à l’activité économique.

-          le développement d’un plan numérique régional et l’accès haut-débit,

-          la création d’un observatoire régional de la laïcité.

-          Le renforcement des actions de co-développement en partenariat avec les initiatives du territoire.

 

 

Dans le cadre de l’accord national entre le PS et le PRG, les discussions se poursuivent avec Ségolène Royal pour réussir le rassemblement. Les Radicaux de Poitou-Charentes l’appellent de leurs vœux, s’appuyant sur la qualité du bilan de la majorité sortante et la contribution qu’y ont apporté François Patsouris et Marie-Claude Bridonneau.

 

 

Yann JUIN, Président du Parti Radical de Gauche de Charente-Maritime

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article