Le PRG apporte tout son soutien aux manifestations et aux grèves du 7 septembre

Publié le par Fédération PRG de Charente-Maritime

06105.jpg
Communiqué du parti Radical de gauche, lundi 6 septembre 2010

Le parti radical de gauche apporte tout son soutien aux manifestations et aux grèves du 7 septembre pour la défense des retraites.

La retraite est le seul patrimoine de celles et ceux qui n’en ont aucun. En s’attaquant à la retraite des plus modestes avec une réforme injuste le gouvernement fait une grave erreur économique et sociale.

L’exigence de solidarité et de justice sociale ne peut pas être abandonnée alors que chaque jour on voit s’étaler les relations incestueuses de la majorité UMP avec les ultra riches !

 

En Charente-Maritime, les Radicaux de Gauche seront présents dans les cortèges.

 

Les propositions du PRG en matière de retraite (extrait du discours de JM BAYLET en clôture de l'UE du PRG)

"Car je vous ai dit encore que nous devrions trouver, inventer un nouvel équilibre entre liberté et responsabilité. Comment mieux illustrer que par les problèmes de financement de notre Sécurité sociale, et singulièrement celui des retraites, l’impasse où nous a conduits  un système déresponsabilisant pour les citoyens ? Pour les radicaux, le solidarisme n’est pas l’institution de droits de tirage sur la collectivité au profit d’usagers que le matérialisme et le consumérisme ont précipité dans l’individualisme le plus irresponsable. (...)

 oui encore notre système de solidarité doit être profondément réformé. Oui, par exemple, la sacro-sainte répartition comme seule légitimité de notre système de retraites a vécu. Elle était efficace à la libération dans d’autres conditions économiques et démographiques. Elle est vouée aujourd’hui à l’échec et le lien exclusif entre travail-cotisations-prestations n’est plus pertinent et ne sert plus que les syndicats, ouvriers et patronaux, qui le cogèrent dans la plus grande opacité. Je reviens, pour ma part, sur une proposition souvent avancée par les radicaux et qui a le grand défaut de prendre à rebrousse-poil tous les catéchismes sociaux. Le financement des retraites ne sera possible demain que si nous pouvons concevoir un système à trois étages. Financé par l’impôt, un étage de sécurité égal au SMIC. Financé par la répartition, un étage de solidarité jusqu’à 2,5 ou 2,8 fois le SMIC. Et financé par l’assurance, un étage de responsabilité pour toutes les retraites situées au-delà et qui n’ont, selon moi, aucun rapport avec l’impératif de solidarité."

Rappel des rassemblements en 17 :

         La Rochelle 10h30 devant la gare

             Rochefort 10h30 place Colbert

            Saintes 10h30 palais de justice

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article