Le cercle de Royan-Seudre invite au débat sur l'identité Radicale

Publié le par Fédération PRG de Charente-Maritime

« Pourquoi être Radical de Gauche aujourd’hui ? »

Dans le contexte actuel de crise et de doute, nombreuses sont les personnes qui s’interrogent, réfléchissent à leur propre engagement citoyen voire à l’engagement citoyen en général. C’est pour participer à cette réflexion que les Radicaux de gauche du cercle Royan-Seudre ont organisé, mardi 18 mai dernier, une rencontre-débat sur le thème « Pourquoi  être Radical de Gauche aujourd’hui ? ».

Salle Richelieu à Saujon, environ soixante personnes ont répondu présent et sont venues échanger sur le sujet, témoignant ainsi de l’intérêt porté à la démarche.

Après avoir rappelé et commenté l’objet de cette rencontre, Laurent LAMBROT, animateur du cercle, a donné la parole à Pascal FERCHAUD. En quelques propos introductifs, le maire de Saujon et conseiller général a présenté ce que peut être, aujourd’hui, la pensée radicale à l’intérieur d’un territoire qui, de par son histoire, a été fortement marqué par le radicalisme.

Le débat s’est alors lancé avec cinq « élus de terrain » : Vincent BARRAUD (maire d’Etaules), Benoît BITEAU (conseiller régional), Yann JUIN (président de la fédération départementale de Charente-Maritime du PRG et maire d’Esnandes), François PATSOURIS (ancien conseiller régional) et Pascal FERCHAUD.

Grâce à ces échanges avec la salle, fructueux et d’une très bonne tenue, les fondements de la pensée radicale ont pu être rappelés.

Une interrogation portant sur le nom « Parti Radical de Gauche » (PRG) a permis de se remémorer que la naissance de la République a été possible grâce à ceux que l’on qualifiait, à l’époque, de « radicalement républicains ». Ce fut également l’occasion de se référer aux grandes figures du radicalisme tel Gambetta, Clémenceau, Emile Combes, Jean Moulin, Pierre Mendès France ou plus récemment Michel Crépeau.

Les questions d’actualité et les réponses qui y ont été apportées, tant dans le domaine agricole, environnemental, économique, social ou encore politique et institutionnel, ont fait émerger le cœur de la pensée radicale. Une pensée qui repose sur une vision spécifique de l’organisation sociale et humaine, fondée sur la primauté de l’individu et sur cinq piliers : Humanisme, Solidarité, Tolérance, Laïcité et responsabilité.

Tout au long de cette soirée, il a été confirmé qu’être radical de gauche de nos jours, c’est placer l’Homme au centre du débat, c’est « être » humaniste. Mais être radical, c’est également « agir », chacun à son niveau et selon ses possibilités, en se rappelant que toute action est une démarche citoyenne et constructive pour la société.

Les échanges se sont poursuivis tard dans la soirée autour d’un casse-croûte convivial, dans la plus pure tradition radicale.

Pour plus de renseignements sur le cercle PRG de Royan-Seudre, contacter Laurent LAMBROT laurentlambrot@hotmail.fr / 06 77 64 32 22.

telephone-037.jpg

la discussion se poursuit autour du buffet

Publié dans Cercle Royan-Seudre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article