La Poste : non à un premier niveau de privatisation

Publié le par Fédération PRG de Charente-Maritime

Les députés radicaux de gauche (PRG) et apparentés voteront contre le changement de statut de La Poste lors du vote solennel de demain. En effet, le Gouvernement s'est montré fermé à l'ensemble des propositions donnant une garantie concrète que les missions du service public postal, notamment en matière de service universel et d'aménagement du territoire, ne seront pas sacrifiées par cette réforme qui entérine un premier niveau de privatisation de La Poste.

Cette fermeture aux propositions que les députés PRG et apparentés ont avancé avec l'ensemble de leurs collègues d'opposition démontre la duplicité du discours gouvernemental qui dit rendre « imprivatisable » La Poste alors que le texte prévoit justement le passage d'un statut public à un statut privé !

C'est faire bien peu de cas de la fonction et du rôle des parlementaires que d'affirmer que La Poste, une fois privatisée, conservera un financement intégralement public. Les députés PRG et beaucoup de leur collègues n'ont pas oublié que les mêmes engagements avaient été pris par les mêmes responsables politiques pour EDF et GDF...

deputes-PRG.jpg

http://www.deputesradicauxdegauche.fr/

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article