L’accord européen de Bruxelles est mort-né

Publié le par Fédération PRG de Charente-Maritime

baylet2.jpg

L’accord européen de Bruxelles est mort-né. L’annonce du référendum grec en a signé l’acte de décès.

Nul ne peut reprocher au Gouvernement grec d’en appeler à son peuple d’une décision aussi grave. Face aux sacrifices exigés d’elle, la Grèce exprime son refus de continuer à payer l’essentiel des conséquences de la crise de la zone euro. C’est un échec cuisant pour la diplomatie franco-allemande, qui n’a pas su s’assurer du soutien d’Athènes au plan d’aide.

Surtout, ce revirement nous rappelle que la crise européenne est bien avant tout une crise politique de gouvernance. La zone euro est ingouvernable et le restera jusqu’à ce que les dirigeants européens acceptent enfin de doter l’Europe d’une politique économique et budgétaire intégrée, confiée à un gouvernement démocratiquement désigné.

Cette dimension politique a été la grande absente de l’accord de Bruxelles. C’est celle sur laquelle il est désormais urgent de conclure un accord à la hauteur des enjeux. La survie de la zone euro est à ce prix.

 

http://www.jeanmichelbaylet.fr/

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article