Journées parlementaires des députés PRG et apparentés

Publié le par Fédération PRG de Charente-Maritime

deputes-PRG-2.jpg

 

Le groupe des députés radicaux de gauche (PRG) et apparentés a tenu ses journées parlementaires dans le Tarn-et-Garonne, à l'invitation de leur collègue Sylvia PINEL ainsi que du Président du PRG et Président du Conseil général Jean-Michel BAYLET.

Ces deux jours de travail ont permis aux parlementaires non seulement de préparer les grands débats législatifs à venir, tels que le projet de loi « immigration et intégration » ou encore le budget 2011, mais également d'étudier le modèle d'aménagement et de développement territorial du Tarn-et-Garonne.

Face aux atteintes que le pouvoir actuel porte régulièrement au pacte républicain et devant l'impérieuse nécessité pour la Gauche de présenter une alternative crédible et unie, les députés PRG et apparentés sont plus résolus que jamais à y apporter leur contribution et à défendre, dans tous les débats, les valeurs humanistes et laïques chères aux Radicaux.

 


Chiffres-clé de la session 2009-2010


 Au cours de cette session, les 10 députés PRG et apparentés ont :

- interpellé le Gouvernement sur des sujets de portée nationale, à des heures de forte audience, à travers *28 questions d'actualité * ;

- saisi le Gouvernement de sujets locaux dans l'Hémicycle à *9* reprises, lors des séances de *questions orales sans débat* ;

- participé aux activités de contrôle exercées par le Parlement, notamment en siégeant dans *les commissions d'enquête (spéculation, grippe A H1N1) et les missions d'information (rythmes scolaires ou encore voile intégral)*créées par l'Assemblée ;

- effectué *44 interventions en discussion générale* sur les textes examinés ;

- adressé *22 courriers et questions écrites* au Gouvernement sur des questions d'actualité ;

- déposé *3 propositions de loi* : "délégifération", copropriété, mode de scrutin aux élections européennes ;

- modifié les textes en discussion à plusieurs reprises à travers *plus de 40 amendements adoptés*, prévoyant par exemple : la prise en compte des situations socio-économiques individuelles avant toute suspension de connexion internet (loi HADOPI II), des efforts spécifiques de formation en faveur des personnes ayant bénéficié d'une formation initiale courte (loi pour la formation professionnelle tout au long de la vie), des mesures de reconnaissance et d'encouragement de l'économie sociale et solidaire (budget 2010 - réforme de la taxe professionnelle) ou encore le respect des spécificités de territoires, et notamment des territoires de montagne, dans le cadre de la réforme des collectivités territoriales ;

- diffusé *28 communiqués de presse* afin d'informer le public des résultats de leurs actions.

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article