Appel à la révision de la condamnation de Sakineh Mohammadi Ashtiani

Publié le par Fédération PRG de Charente-Maritime

 dusseaujoelle.jpgorliac04601_thu.jpgpinel08202_thu.jpgberthelot97302_thu.jpgmarc97103_thu.jpggirardin97501_thu.jpgrobinrodrigo06502_thu.jpg

La présidente de « Femmes Radicales » et ancienne sénatrice Joelle DUSSEAU, les femmes députés du PRG Dominique ORLIAC, Sylvia PINEL, Chantal BERTHELOT, Jeanny MARC,  Annick GIRARDIN et Chantal ROBIN-RODRIGO, rappellent leur attachement fondamental au principe de laïcité qui ne peut admettre que des Etats de droit appliquent aveuglement des lois coutumières au nom de la religion.

Elles dénoncent les législations qui pratiquent  des châtiments inhumains comme la flagellation, la mutilation ou la lapidation !

Elles demandent que ces pratiques barbares soient condamnées par la communauté internationale et rappellent leur attachement fondamental à l’abolition de la peine de mort.

Comme l’écrivait Victor Hugo « Les petites nations seront les grandes nations le jour où, à côté des peuples forts en nombre et vastes en territoire qui s’obstinent dans les fanatismes et les préjugés, dans la haine, dans la guerre, dans l’esclavage et dans la mort, elles pratiqueront doucement et fièrement la fraternité, abhorreront le glaive, anéantiront l’échafaud, glorifieront le progrès, et souriront, sereines comme le ciel. »

C’est pourquoi, au nom des valeurs Humanistes qui animent leur engagement politique elles demandent la révision de la condamnation de Sakineh Mohammadi Ashtiani.

sakineh.jpg

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article