UNIVERSITE D'ETE PRG - Baylet propose pour le PS et le PRG "un congrès extraordinaire commun"

Publié le par Fédération PRG de Charente-Maritime

LA ROCHELLE - Le président du Parti radical de gauche (PRG) Jean-Michel Baylet a proposé dimanche à La Rochelle, lors du discours de clôture de l'université d'été de son parti, que "radicaux et socialistes tiennent à l'automne 2010 un congrès extraordinaire commun".

"Je propose que radicaux et socialistes tiennent à l'automne 2010 un congrès extraordinaire commun pour parler de cette construction urgente, de cette maison commune, en attendant d'y accueillir les autres", a déclaré M. Baylet devant environ 400 militants et élus.

Concernant le ralliement de la première secrétaire du PS Martine Aubry à l'idée d'organiser des primaires pour l'élection présidentielle de 2012, le président du PRG s'y est déclaré "totalement favorable".

Il a cependant souhaité que ce soient des "primaires ouvertes (...) à tous les candidats de gauche", ajoutant que le PRG aura son "propre candidat" ou sa "propre candidate".

A quelques mois des élections régionales, M. Baylet a tenu à rappeler que son parti avait pris ses "responsabilités avec les socialistes dans la gestion de nos régions et c'est avec les socialistes que je veux préparer nos réélections".

"Si l'union peut être élargie aux communistes, aux Verts et même au MoDem, au premier tour, c'est bien, mais commençons d'abord par l'union historique entre radicaux et socialistes une union pour laquelle nos partenaires devront faire, sur les programmes comme sur les équilibres politiques, plus de concessions qu'ils n'ont l'habitude d'en consentir", a-t-il cependant souligné. De son côté, Pierre Moscovici, le député PS du Doubs également présent à l'université d'été du PRG a lancé "un appel à nos amis verts".

"Dans les régions, nous gérons ensemble, nous nous entendons bien, pourquoi se distinguer? Qui en profiterait sinon la droite ? Menons le dialogue pour que toute la gauche et les Verts se rassemblent aux régionales", a-t-il lancé.

Par ailleurs, M. Baylet, a rappelé que "l'avenir du parti radical de gauche ne se dissocie pas et ne se dissociera pas de celui de la gauche" et que "les radicaux ne sont pas sarko-compatibles".

Lors de cette université d'été un hommage a été rendu vendredi à Michel Crépeau, député-maire radical de La Rochelle, mort il y a dix ans.

 

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article