Nuits des écoles en Charente-Maritime

Publié le par Dominique COTTA

Face à la langue de bois et à la sourde oreille du Ministre De l’Education Nationale, des enseignants des écoles primaires et maternelles de plus de trente écoles de Charente-Maritime ont ouvert  leurs portes aux parents, aux élus, aux partenaires de l’école et  à tous les citoyens ce vendredi 13 février.

Une mobilisation a -politique, a-syndicale sans précédent au niveau de l’Education primaire dans notre département.  Une mobilisation  citoyenne qui  permettra-il faut y croire !-, de  faire  pression  sur un état employeur qui a rompu le dialogue  depuis longtemps avec ses fonctionnaires.

En face à face, autour d’un verre, autour d’une table, le combat engagé s’explique enfin sans demi-mot car il ne peut plus  y avoir d’hésitation face aux attaques répétées d’un  gouvernement de Droite. Mais les parents souvent disent leur incompréhension face au  langage technique et professionnel des enseignants…Dans la rue , les passants ne veulent plus prendre de tracts. Dans l’école,  tous les parents ne se sentent pas concernés de la même manière. D’autres plus touchés durement dans leur propre vie ne soutiennent pas ce combat incompris d’un fonctionnaire à l’emploi protégé .

Comment convaincre qu’au-delà de revendications corporatistes souvent justifiées, il y a un réel combat qui lutte  contre l’instauration d’une école à double vitesse. Ecole inégalitaire   dont ne veut pas le Parti Radical de Gauche.

Le PRG doit faire reculer  l’avenir noir promis aux futures  générations qui, plus que jamais ,dès leur naissance, auront à faire preuve, sans cesse, qu’ils méritent de vivre !

C’est ainsi en effet qu’on croît dans une démocratie( ?) qui prône la méritocratie à tout prix à grand renfort de restrictions budgétaires ciblées.

Tel est donc  toujours le grand  défi lancé au PRG  : comment trouver une juste  place au milieu de ces combats citoyens qui s’engagent ici et là en  échappant aux modèles habituels de résolutions de conflits joués auparavant par les syndicats et les partis politiques ? Comment communiquer  vrai ? Comment porter haut et fort dans ces mouvances citoyennes le Flambeau de l’Humanisme de la laïcité et  de l’égalité des chances, fondements  de notre Parti ?

Le 29 janvier 2009,  nous avons déjà dit nos valeurs et notre soutien à plus de 65 enseignants résistants.

Aujourd’hui, il nous faut  continuer, sans faille !

Dominique Cotta

Publié dans Cercle Saintonge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
<br /> tes ecrits politiques sont tellement profond que j'admire !<br /> <br /> <br />
Répondre